Sélectionner une page

Le 13 décembre 2018, Nicolas Karasiewicz, fondateur de TYRESIAS, nous a offert l’atelier « L’essence de la créativité » avec pour objectif de changer de regard sur son environnement et transformer ensemble notre société. Ambitieux certes mais on aime ça les défis créatifs chez Créa-France!


C’est par petits groupes et à tâtons que Nicolas nous a d’abord placé, dans le noir, nous laissant l’opportunité de faire plus ample connaissance avec nos voisins à portée d’oreilles ou parfois de mains. Il a ensuite distribué la parole à chacun pour des présentations individuelles insolites, sans savoir où se trouvent nos interlocuteurs, combien ils sont, ni qui ils sont. Il a ensuite animé les échanges autour d’une recherche de solution collective pour parvenir à se représenter l’espace et à le dessiner. Il nous a ensuite servi un par un, à la place, pour nous laisser découvrir le contenu de nos assiettes et de nos verres par le goût et l’odorat dans un joyeux brouhaha. Il nous a enfin donné la parole à chacun, dans la lumière, pour un retour d’expériences.


Ce faisant, Nicolas nous a offert une aventure à vivre dans laquelle il a été question de confiance pour se laisser guider et placer sans aucun repère. D’écoute pour se présenter les uns aux autres sans se voir. De créativité pour se représenter collectivement le lieu dans lequel nous étions, le dessiner et y repérer sa place à la fois dans l’espace et par rapport aux autres. De curiosité pour partager un repas à tâtons. D’authenticité pour partager nos pépites.


Et depuis le début, sans nous voir, Nicolas nous a placé tout en mémorisant nos prénoms, nos emplacements, nos voix… et dès les premières minutes, la qualité de son écoute lui a permis de tous nous repérer individuellement!Ce qu’il nous a surtout été donné de vivre au travers de cet atelier dînatoire dans le noir, bien plus qu’un changement de regard sur l’environnement, c’est une autre façon de s’éprouver soi-même, une manière inhabituelle de rencontrer les autres, l’occasion de mesurer l’importance du contexte et une opportunité d’inverser quelques paradigmes.


Merci,à tous ceux qui ont rendu ce moment possible,aux Happy Culteurs Stéphanie, Clément, Nathalie,à Mayda, pour sa flexibilité et sa réactivité,à Julia pour son accueil chaleureux sous la superbe verrière du Well Lab,à toutes les petites mains qui nous ont aidé à porter les paquets, préparer le repas, installer la salle,aux participants pour leur enthousiasme,et bien sur à Nicolas pour son enseignement par l’exemple.


Rédactrice: Nathalie Graffand-Boyé